Vacuum



Tome II: Scrapbook

cafeine2.jpg

Caféine, actrice-culte...

Christian Mistral


Cour à Scrap
Archives de la Circulaire
Liaisons dangereuses
Une adresse @
vous abonne à
la Circulaire.
Inscription
Le Fouille-site


test

3.10.06

test

8:35 AM | lien


test

test

8:17 AM | lien

--------------------
Vacuum II: Scrapbook

25.9.06

Being there
Vacuum II: Scrapbook

12:34 PM | lien


I'm cuuuuuuuming back.

12:29 PM | lien


I'm cuuuuuuuming back.

12:29 PM | lien

--------------------
tiaft

15.6.04

This is a fucking test.

10:57 AM | lien

--------------------
In my hidden place

13.6.04

L'ouvrage et la fébrilité m'ont rendu incommunicado. Période nécessaire de défragmentation. Kevin a compris, Sophie je suis moins sûr. Et le plus ou moins drôle est que tout ce travail visait à me rendre plus accessible.

6:23 AM | lien

--------------------
Vigneau verbatim

1.6.04

À Kevin qui rentre de douze heures passées à repeindre un palace de richard: «T'as travaillé dans quoi, aujourd'hui?»

Lui, haussant les épaules: «Oh! Dans les millions des autres...»

10:38 PM | lien

--------------------
VLB: ante/post-scriptum

29.5.04

Extrait de Valium, chapitre onze, où le narrateur, jeune romancier naissant de vingt-quatre ans, déclare: «Les auteurs d'un bord, les lecteurs de l'autre, et tout le monde se regarde en chiens de faïence, comme les garçons et les filles dans un bal d'étudiants. Ça fait trois ans que j'essaie de rassembler mon courage pour aller parler à Victor-Lévy Beaulieu, et j'ai pas l'impression que je vais y arriver encore cette année.»

Le narrateur, c'était moi.

12:20 PM | lien


Court with scrap (and society women)

Pour voir ce que donne la traduction automatisée de Google appliquée à cette page.

I see that that. Yesterday, Bertrand Séguin points itself, his mask of welder under the arm, the burned hands. One is drunk one of them. Sophie calls and announces her arrival: the evening, it is inouï. Then Bertrand calls Kathia which jumps in a taxi. Have not seen for ten years and never heard its voice because it was too timid then: however, it prepares an album, sings divinement and will make its beginnings on the boards in two weeks (incarnant Gertrude in Hamlet Malécite ). To four, one chooses words of songs in my reserve, and K translates his model for us, a piece hot and upsetting in Montagnais, the speech of a foetus to his/her mother. After their departure, I will piss but one knocks with the door. I appear myself that they forgot something, but it is my cousin, JF Moran, which is framed in the casing. Wanted to see whether I there were before going down again to seek his blonde, which is afraid of the elevators. Ironically, JF works with the same producer that Kathia and they have just crossed in the hall without knowing. Later, when they leave, it is Éric which arrives with a bottle of vodka and much of questions on the machine literature. Thus, without moving of the Bunker, I spent the hours with three of the most beautiful society women, of which one that I adore and who returns it to me, and I pinté myself to the paddle and I made my job by refilant texts with a promising artist.

11:08 AM | lien


Pleine lune?

Je vois que ça. Hier, Bertrand Séguin se pointe, son masque de soudeur sous le bras, les mains brûlées. On s'en boit une. Sophie appelle et annonce son arrivée: le soir, c'est inouï. Puis Bertrand appelle Kathia qui saute dans un taxi. L'ai pas vue depuis dix ans et n'ai jamais entendu sa voix parce qu'elle était trop timide alors: pourtant, elle prépare un album, chante divinement et fera ses débuts sur les planches dans deux semaines (incarnant Gertrude dans Hamlet le Malécite). À quatre, on choisit des paroles de chansons dans ma réserve, et K nous traduit sa maquette, un morceau chaud et bouleversant en Montagnais, le discours d'un foetus à sa mère. Après leur départ, je vais pisser mais on cogne à la porte. Je me figure qu'ils ont oublié quelque chose, mais c'est mon cousin, JF Moran, qui s'encadre dans le chambranle. Voulait voir si j'y étais avant de redescendre chercher sa blonde, laquelle a peur des ascenseurs. Ironiquement, JF travaille avec le même producteur que Kathia et ils viennent de se croiser dans le hall sans se connaître. Plus tard, quand ils partent, c'est Éric qui arrive avec une bouteille de vodka et beaucoup de questions sur la machine littérature. Ainsi, sans bouger du Bunker, j'ai passé la soirée avec trois des plus belles femmes du monde, dont une que j'adore et qui me le rend (il ne m'appartient pas de questionner son insondable sagesse), et je me suis pinté jusqu'à l'aube et j'ai fait mon boulot en refilant des textes à une artiste prometteuse.

10:50 AM | lien


Liberté 55

CGDR arrive à 55 bornes et le gouvernement va augmenter sa prestation mensuelle de 80 $ pour couvrir les dépenses propres au vieillissement. Lesquelles? Dans son cas, c'est des pédales à ampli et des cordes à guitare électrique, un mixeur, un micro et une drum machine. Il prépare un gros show.

10:43 AM | lien


Vomir pour la liberté

Tout le monde a entendu parler de la décapitation de Nick Berg, mais peu l'ont vue: les infos censurent le vidéo et les moteurs de recherche censurent les sites arabes. Nos organes d'information nous traitent comme des enfants. En réaction, je me suis forcé à visionner l'intégrale, qu'on trouvera ici si on le souhaite.

10:37 AM | lien

--------------------
Vrac

28.5.04

Assisté à la cérémonie d'ouverture du Marché de la Poésie. Coup de vieux: les superbes jumeaux de Carole David et Jacques Lanctôt fêtaient leurs dix-sept ans. Leur mère ne change pourtant pas d'un iota...

Pierre Thibeault, dans le ICI d'aujourd'hui, donne cette délicieuse définition personnelle des artistes: «capables de transcender leur réalité pour en offrir des représentations qui deviendraient limpides dans l'oeil de l'autre».

Selon un rapport du Justice Department, un homme états-unien sur 75 est en prison.

10:18 AM | lien


Bruits de fond

Radiographie de ma discothèque ces jours-ci:

Le jardinier du couvent 1755
La maudite guerre 1755
Emporte moi Alain Barrière
Tu t'en vas Alain Barrière
Elle était si jolie Alain Barrière
C'était le premier jour d'avril Alain Barrière
Knock On Wood Amy Stewart
Coeur à réparer Angel Forrest
Let it Be Beatles
A Hard Day's Night Beatles
Nights On Broadway Bee Gees
Islands In The Stream Bee Gees
I've just got to get a message Bee Gees
Staying Alive Bee Gees
Tragedy Bee Gees
Knock-out dans l'bloc vert Bertrand Gosselin
The Rose Bette Middler
Theme Bonanza
L'Affaire Dumoutier (Say To Me) The Box
I Will Survive Cake
Kung Fu Fighting Carl Douglas
You're So Vain Carly Simon
Father And Son Cat Stevens
Where Do The Children Play Cat Stevens
Désormais Charles Aznavour
Les jours heureux Charles Aznavour
Believe Cher
If I Could Turn Back Time Cher
Johnny B. Goode Chuck Berry
Le blues du businessman Claude Dubois
J'ai souvenir encore Claude Dubois
Comme un million de gens Claude Dubois
Le Plus Beau Voyage Claude Gauthier
Il Venait D'avoir 18 Ans Dalida
Paroles, Paroles Dalida
Pourquoi tu veux Dan Bigras
La Bête Humaine Dan Bigras
Monica-la-Mitraille Dan Bigras
Un bateau dans une bouteille Dan Bigras & Nanette Workman
Fame David Bowie
I will survive Diana Ross
Drift Away Dobie Gray
Islands In the Stream Dolly Parton & Kenny Rogers
Love To Love You Baby Donna Summer
Funky Town Donna Summer
Crocodile rock Elton John
Daniel Elton John
Don't let the sun Elton John
Your Song Elton John
Hey Jude (Live) Elton John & McCartney
Suspicious Minds Elvis Presley
Hound Dog Elvis Presley
In The Ghetto Elvis Presley
My Way Elvis Presley
Et C'est Pas Fini Emmanuelle
Mon ange Éric Lapointe
Un beau grand slow Éric Lapointe
Qu'est-ce que ça peut ben faire Éric Lapointe
Loadé comme un gun Éric Lapointe
Blueberry Hill Fats Domino
I'm Walkin Fats Domino
Ordinaire Félix Leclerc, Gilles Vigneault & Robert Charlebois
You Can Go Your Own Way Fleetwood Mac
Mon coeur Frida Boccara
Derrière Georges Langford
Je Suis Cool Gilles Valiquette
La Vie En Rose Gilles Valiquette
Grease Grease
You're The One That I Want Grease
The Age of Aquarius Hair
The Flesh Failures (Let the Sun Shine) Hair
Pour un instantHarmonium
Peacemaker Hoyt Axton
La lune Isabelle Boulay
Je voudrais te retrouver Jean Nichol
Chaos JF Moran
Cyberhole JF Moran
Vers à soie JF Moran
D'la Biere Au Ciel Jim Corcoran
Bye bye nuages, welcome soleil Jim et Bertrand
Isabeau Jim et Bertrand
A Boy Named Sue Johnny Cash
I Walk The Line Johnny Cash
MASH: Suicide is Painless Johnny Mandel
Boite à bijoux Karine Lecault
I Was Made For Loving You Kiss
Dyer Maker Led Zeppelin
So Long , Marianne Leonard Cohen
Hallelujah Leonard Cohen
Cracher nos souhaits Louise attaque
Les uns contre les autres Luc Plamondon - Michel Berger
Soirs de scotch Luce Dufault
Dans le cri de nos nuits Luce Dufault
Suicide Is Painless Manic Street Preachers
Toi qui connais Mario Peluso
En pleine noirceur Mario Peluso
Le parfum de ta chair Mario Peluso
Lost in the dark Mario Peluso
Complainte de la serveuse automate Michel Berger & Luc Plamondon
Pas de poésie en prison Michel Rivard
Je n'ai que mon âme Natasha St Pier
Sweet Caroline Neil Diamond
Le chien mange froid Nicolas Landré
Le vent l'emportera Noir Désir
Come Away With Me Norah Jones
La Maudite Machine Octobre
I've Been Loving You Too Long Otis Redding
Sitting On the Dock Of the Bay Otis Redding
La Manic Pauline Julien
Vera Pink Floyd
L'oiseau René Simard
Je vais à Londres Renée Martel
Lomer Richard Desjardins
Les Yankees Richard Desjardins
Le Coeur Est Un Oiseau Richard Desjardins
Un Beau Grand Slow Richard DesJardins
Tu M'aimes-tu Richard Desjardins
...Et J'ai Couché Dans Mon Char Richard Desjardins
Nataq Richard Desjardins
Quand Ton Corps Touche Richard Desjardins
Lucky Lucky Richard Desjardins
Va-T-En Pas Richard Desjardins
Quand J'aime Une Fois J'aime Pour Toujours Richard Desjardins
Le Screw Richard Desjardins
Je reviendrai à Montreal Robert Charlebois
Lindbergh Robert Charlebois
Cauchemar Robert Charlebois
Entre deux joints Robert Charlebois
Hallelujah Rufus Wainwright
I Am A Man Of Constant Sorrow Soggy Bottom Boys
Dans Ma Camaro Steve Fiset
Dreamer Supertramp
Goodbye Stranger Supertramp
Proud Mary Tina Turner
Strange Fruit Tori Amos
Drift Away Uncle Kracker
Amène-toi chez nous Wilfred
I'm Through With Love Woody Allen
Nightclub years vol 1 Woody Allen
Le Bonheur Yvon Deschamps
La Famille Yvon Deschamps
Les Unions Qu'ossa Donne Yvon Deschamps
Pépère Yvon Deschamps
L'Histoire Du Canada (Les Anglais) Yvon Deschamps
Le P'tit Jésus Yvon Deschamps
Cable TV Yvon Deschamps
Aimons-nous Yvon Deschamps
L'adolescent Yvon Deschamps
Les couples Yvon Deschamps
Politiquement, on est donc mélangés Yvon Deschamps
Nigger Black Yvon Deschamps
La Ballade De Jean Batailleur Zachary Richard
L'arbre Est Dans Ses Feuilles Zachary Richard

2:37 AM | lien

--------------------
Colorer en dépassant les lignes

26.5.04

«Il est probablement l'écrivain le plus provocateur du Québec. Et certainement le plus coloré.» Ainsi commence une recension de Fontes signée Yohann Saint-Amour et publiée sur Voo.ca, le média de la relève culturelle. Un bon papier sans papier. L'auteur ne m'est pas inconnu: il travaille aussi au bureau de poste que je fréquente, mais je l'ai toujours soupçonné d'avoir un vrai job en side-line.

2:16 AM | lien

--------------------
Give pisse a chance

24.5.04

35 ans ago, Lennon et Ono se sont pyjamaïsés au Reine-Élizabeth, chambre 1742.

Cet aprèm, Sophie ma Sophie est débarquée juste quand je retournais chercher de la bière, et j'avais une méchante envie de pisser sauf qu'elle m'a fait bander juste en étant elle-même et comme chacun sait l'homme ne saurait pisser en érection, bref a fallu que j'attende qu'elle reparte direction son coiffeur, et encore là, a fallu pour débander que je serre les paupières et les dents en me disant: «Ta femme va se faire coiffer puis elle rentre chez son mari, ta femme va se faire coiff...»

8:23 AM | lien

--------------------
She

22.5.04

She fucked me so good yesterday, so sweet and everything, son visage si doux et sa chatte si glissante elle a joui comme si je portais une gourde d'Evian à ses lèvres en Sahara, et on a pris le temps de passer du temps ensemble ensuite, émus.

4:12 PM | lien


Rigoler aux Catacombes

On a passé la soirée chez Kevin et Cynthia à se marrer en écoutant des monologues d'Yvon Deschamps, et en se demandant s'il fallait les envoyer à OldCola.

J'en suis à la page 60 du livre de Jean-Benoît Nadeau, et je trouve tout cela savoureux, je m'esclaffe dans l'autobus, puis je pogne un moton d'inquiétude dans la gorge: si je suis impuissant à trouver ce qui trouble Antoine, n'est-ce pas l'indice d'un fossé cultu(r)el?

3:16 PM | lien


Barman et Robine, perdus et retrouvés

Sophie m'envoie un lien égaré depuis longtemps vers cette double «version française» de Batman, l'une en Québécois, l'autre en Parisien. Juste d'imaginer l'air perplexe d'Antoine décuple mon hilarité...

8:22 AM | lien

--------------------
Tu parles d'une coïncidence!

19.5.04

Vivre cinquante-huit ans, devenir un acteur célèbre chez nous, se faire élire à la tête du syndicat des comédiens, pour étouffer entre les murs des flics montréalais. Serge Turgeon, repose en paix. Que t'ont fait ces cochons?

Presse Canadienne

Montréal

L'ex-président de l'Union des artistes Serge Turgeon est décédé mardi à l'âge de 58 ans.


M. Turgeon a souffert d'un malaise cardiaque alors qu'il était interrogé comme témoin dans une affaire récente de meurtre dans les locaux du Service de police de la Ville de Montréal. Il faut préciser que M. Turgeon était interrogé comme témoin seulement et non pas comme suspect.

3:00 PM | lien


Sans titre

Le Plateau est plein de mecs fringués comme des nanas, ou de filles très laides.

Me suis procuré Les Français aussi ont un accent, de Jean-Benoît Nadeau, paru chez Payot. À l'instigation d'Antoine, qui est à le lire et y trouve, tout en en appréciant l'esprit, matière à s'effrayer. Vais le décortiquer et remettre les chronos à l'heure.

8:41 AM | lien

--------------------
Alexandrin sabbatique

16.5.04

Suis sorti respirer le lilas sous la pluie.

11:44 AM | lien

--------------------
Gorgeous Georgina

12.5.04

M'a fallu vingt-cinq ans pour le retrouver, mais j'ai mis la main sur une copie de The devil in miss Jones, le premier film porno que je me sois clandestinement introduit dans un cinéma pour regarder. Je craignais fort d'être déçu, évidemment, et de gâcher mes souvenirs: depuis mes quatorze ans, j'en ai vu d'autres. Mais du diable si ça ne m'a pas paru aussi frais et charmant qu'autrefois. La fellation magnifique qu'administre Georgina Spelvin à Harry Reems, on n'a jamais rien capturé de tel sur pellicule, une expérience religieuse, un baptême, un acte de vénération sacramentelle. La caméra s'attarde sur les visages et les travaux du plaisir qui s'y manifestent. On ne tourne plus comme ça.

11:29 PM | lien

--------------------
Commentaires

11.5.04

Juste pour tester le nouveau bidule à commentaires de Blogger. Et pour ajouter du contenu sans forcer, en accord avec mon humeur récente. S'attendre à ce que cette fonction ne fasse pas de vieux os.

11:39 AM | lien

--------------------
Nulla dies sine linea

7.5.04

Entendu à la télé: «Il est triste de constater qu'à l'échelle mondiale, les êtres humains dépensent plus pour se droguer que pour se nourrir.»

Vrai. Tellement triste que je vais faire une petite ligne pour me consoler.

12:25 PM | lien


Vrac

Powerlunch avec Thibeault et Vézina. Avons arrêté les détails d'un excitant projet littéraire que nous annoncerons dans trois semaines. Embargo jusque là.

Hier, sauté le dîner, joyeusement jeûné avec Sakurako. Plus tard, au lancement de Zinc/Marchand de feuilles, rencontré Aphane pour la première fois. Un si cher ami, et depuis si longtemps, et quand il m'a parlé, je l'ai pris pour un bum kérouacien qui crashait le party, par l'odeur des crevettes et du vin alléché. Quand je suis sorti fumer, il m'a suivi et j'allais me débarrasser de l'importun quand j'ai allumé subitement, me suis précipité vers lui, l'ai enveloppé dans mes grand bras...

5:40 AM | lien

--------------------
Vendre des Valium pour acheter de la bière

5.5.04

Le tirage de Valium est arrivé. Ai écoulé mes exemplaires en cinq minutes. Je vends des livres et, pendant ce temps, Kevin en achète: l'oeuvre complète de Cicéron en quatorze volumes, piqués des vers, édition 1768.

5:14 AM | lien

--------------------
Counting coup

1.5.04

Extrait du script Code of honor (STAR TREK: THE NEXT GENERATION, première saison, par Katharyn Powers et Michael Baron). Scène 28 (continuée):


PICARD
(continuing)
Proceed with your analysis.

DATA
It is a highly structured society
in which people live by strict
codes of honor. For example, what
Lutan has done is similar to what
certain American Indians once did,
called "counting coup." That's
from an obscure language called
French --

PICARD
A language which for centuries
on Earth represented civilization,
Mister Data.

DATA
Indeed?

RIKER
I suggest you drop it, Mister
Data.

3:22 PM | lien


Irak: l'économie des mots

Amendons le dicton. Une image vaut mille mots... minimum! Ici, dix feuillets noircis ne contiendraient qu'une pâle fraction de ce que m'inspirent ces trois photos. Mieux vaut les laisser parler d'elles-mêmes.
irak1.jpgirak2.jpgirak3.jpg
...

À Nuremberg, le vainqueur, le camp qui désormais définirait la civilisation, dut lutter comme Jacob avec l'ange contre la défense systématique du vaincu: «J'obéissais aux ordres».

Soixante ans plus tard, conformément à la Zeitgeist décadente d'un empire sans valeurs ni mémoire ni conscience ni vergogne, la défense est que les soldats mécréants ignoraient la teneur de la convention de Genève, et que l'État-Major de la coalition ignorait ce que faisaient ses bidasses. En un mot comme en mille, aussi croche que la tour de Pise, c'est l'héritage des sixties: des enfants dans des corps d'hommes, de femmes prêts à céder la dignité d'adulte pour jouir des protections consenties aux irresponsables. Et c'est ainsi qu'on poursuit McDonald's parce qu'on ignorait que leur bouffe était grasse, et MacDonald Tobacco parce qu'on ignorait que la clope est cancérigène, et qu'on urine sur des prisonniers de guerre nus et cagoulés parce qu'on ignorait que c'est interdit par la convention de Genève.

J'avance ceci, que ce spectacle trahit un état d'humanité encore plus pestilentiel et désespérant que celui de 1946. Non pas le spectacle des tortures, mais celui des tortionnaires qui s'expliquent...

8:34 AM | lien

--------------------
Xcuse maille frança

30.4.04

Je m'étonne d'ailleurs que, vu les variations parfois importantes du français, il n'intègre pas des déclinaisons pour la Belgique ou la Suisse, voire carrément pour le Québec où la langue locale est souvent bien au-delà du compréhensible pour un francophone, tant les mots, les formes grammaticales et, à l'oral, l'accent en font une langue totalement distincte du français, alors que seules quelques nuances distinguent normalement les différentes régions du monde où le français est parlé. Cessons de dire que ce pays est francophone. Certains de ses habitants s'efforcent, avec mérite, d'être francophones. Certains noient leur français dans des particularismes qui en font un charabia qui n'est ni anglais, ni français, juste un salmigondis interlope. La plupart ont renoncé et vivent très bien avec un sous-produit de ce que j'évoquais dans la phrase précédente et qui est, sans doute, la vraie langue nationale.


Talk about a lousy conceited presumptuous son of a deseased ugly bitch!

5:39 PM | lien


De la ferme au marché au Bunker au pêcheur

Le tirage de Vamp et Vautour est arrivé de l'imprimerie chez Boréal ce matin. Suis passé récupérer mes exemplaires et en ai fourgué pour 33.50$ à L'Échange.

Le reste pour des cadeaux. Dont un que je me fais à moi-même: coincer Kevin. Il n'a jamais lu ni voulu lire Vamp, mais n'a jamais non plus pu dire non à un livre unique de nature à enrichir sa bibliothèque (un bouquin frais sorti des presses et dédicacé par moi à lui se qualifie). Au téléphone, j'ai dit: «J'en ai plein, t'en veux un?» puis j'ai laissé des points en suspension au bout de ceux qui sont suspendus déjà, et il a ri, n'a pas longtemps tergiversé, on s'est compris, le silence était plein d'éloquence, puis il a dit: «J'en ferai pas de la taxidermie...», et ça voulait dire oui. Merci. Je suis prêt à le lire. Mon ami, mon frère. Voilà ce que ça voulait dire.

4:16 AM | lien

--------------------
Strange fruit (one more time, with feeling!)

28.4.04

Pas à dire, il est doué, ce jeune homme.

On se souvient peut-être de mon intérêt passager, en novembre dernier, pour le texte de Strange fruit, signé Lewis Allen et interprété par Billie Holliday. J'en avais commis une traduction, ainsi qu'Antoine et Lady Guy.

Vieux motard que jamais, je viens de recevoir ce bijou finement ciselé sous la plume de Maxime Catellier.

Strange fruit (Lewis Allan)


À Billie

Les arbres sudistes fèrent* un fruit étranger
Du sang sur les feuilles, du sang jusqu’aux racines
Des corps noirs balancent dans la brise sudine
Fruit étranger pendu aux arbres peupliers

La scène pastorale, dans le Sud vaillant
Dedans ses yeux bouffés et sa bouche tordue
Le parfum des magnolias, suave et cru
Voilà l’odeur soudaine de la chair brûlant

Pour les corneilles, voilà un fruit à piquer
La pluie, à ramasser, que le vent doit sucer
Le soleil à pourrir, les arbres à tomber
Ici l’amère, l’étrangère récoltée.

* du grec Φερω : porter.

6:47 AM | lien

--------------------
Lady Guy, San Jordi, Champigny

26.4.04

M'étonnais de ne pas la voir là hier après-midi. N'y ai vu que la mère de THE MAN. Mais le choquant récit de son samedi soir vient tout éclairer.

Quid pro quo, une fois parti, lumière pour lumière, j'ai décidé de creuser cette question des roses le 23 avril. Elle écrit: «La preuve que les femmes lisent plus que les hommes; pour la Journée internationale du livre, on ne donne pas des livres, ni même des rabais… Non, on reçoit une rose quand on passe à la caisse du libraire. J’avais l’air con avec ma fleur, quand j’ai acheté pour mon propre plaisir Mars de Fritz Zorn.»

Fiat Lux, calvaire, comme dirait l'autre (moitié de moi). J'ai donc écrit à Lady Guy:

Dans le dernier VOIR, une fois n'est pas coutume, on apprend quelque chose. «La date du 23 avril a été choisie puisqu'elle représente non seulement l'anniversaire de la mort de Cervantès, célèbre auteur de Don Quichotte, mais également la San Jordi (saint Georges), patron des Catalans. La légende veut que San Jordi ait délivré une princesse en tranchant la tête d'un dragon duquel aurait alors jailli une pluie de roses. Ne soyez donc pas surpris de recevoir une rose le 23(...)»

Évidemment, puisqu'il s'agit du VOIR, mieux vaut y regarder à deux fois. Ainsi, ce San Jordi semble a priori bien étranger à la littérature, et Cervantès n'a besoin d'aucun supplément de légitimité pour que la date de sa mort soit aussi celle de la journée internationale du livre et du droit d'auteur. Par ailleurs, Jordi/Georges est aussi le patron d'un autre petit pays: la Grande-Bretagne! Les roses en moins, c'est aussi ancien qu'Arthur.

Mais cherchez encore et vous découvrez qu'en fait, Jordi (qui était soldat) aurait remis une rose à la jeune fille après avoir vaincu le dragon, et qu'à Barcelone, (depuis) ce jour-là, il est d'usage que les hommes offrent une rose rouge à leurs Douces, lesquelles en retour donnent un livre. Paraît que le 23 avril est plus populaire que le 14 février!

D'autre part, pourquoi choisir la date de la mort de Miguel, et pas celle de sa naissance? Ça n'a pas de sens, se dit-on avant de se rappeler qu'on lit ça dans le VOIR, et c'est donc en interrogeant une source plus sûre, par exemple le site de SHELL Canada, qu'on découvre le pot-aux-roses sous la rubrique 23 AVRIL: UNE DATE HISTORIQUE

Le 23 avril 2001 passera à l’histoire comme le jour où l’essence super Shell Optimax Or a été présentée aux automobilistes canadiens, mais il est déjà inscrit dans l’histoire comme un jour favorable en raison d’autres événements :

1547 - Naissance de Miguel de Cervantes y Saavedra, le célèbre écrivain espagnol de Don Quichotte...

6:15 PM | lien


VV

Non, pas Vortex Violet.

Va-vite.

Ce dimanche a commencé avec la seconde lettre de VLB dans La Presse. C'est Mélanie Vincelette qui me l'a envoyée. Comme la première.

La voici reproduite:

Le dimanche 25 avril 2004

Quand souffle le mistral


Victor-Lévy Beaulieu
La Presse
Trois-Pistoles

Le job du polémiste, c'est de frapper sur le bon clou et de taper assez fort pour qu'on en prenne acte. Les nombreuses réactions suscitées par mon article de février dernier sur les jeunes romanciers québécois disent bien que je ne me suis pas trompé sur l'essentiel : la nouvelle littérature est celle de grands adolescents dont les pères sont manquants et les mères manquées.

Face à cette vérité d'abord sociale, les jeunes romanciers se tournent vers eux-mêmes et se cherchent des raisons de vivre en exacerbant leur affectivité. Dès que le regard de l'autre les pénètre un tant soit peu, ils deviennent volontiers paranoïaques: ils sont tellement habitués de se considérer comme le centre de l'Univers que même la généralité, ils la prennent de façon personnelle. Enfants, ils ont trop écouté Passe-Partout qui nous les montrait tellement plus fins que les adultes.

Mais ces grands adolescents ne sont pas que le produit de pères manquants de mères manquées. Ils sont aussi les rejetons de Pierre Elliott Trudeau de sa charte des droits et libertés. Peu d'entre eux considèrent que vivre en société comporte un certain nombre de devoirs et d'obligations, par essence collectifs. Ils n'en ont que pour les droits individuels: je fais ce qui me plaît, comme ça me plaît et quand ça me plaît. Et ils croient dur comme fer que leur égocentrisme est un nouvel humanisme de gauche! Idéologiquement, ce sont des Bougon qui se prétendent anarchistes alors qu'ils ont plutôt la conscience sociale à zéro.

Je suis sans doute un vieux chnoque, mais je ne crois pas au salut individuel, surtout quand le propulse une spiritualité de pacotille. Le progrès et l'assomption de l'homme ne peuvent être que collectifs, d'où la nécessité d'un État-nation qui peut et doit en baliser les tenants et les aboutissants. En évacuant de leur discours celui de question nationale, nos jeunes romanciers nous convient à un destin suicidaire. Je n'ai pas besoin d'ajouter que seulement cela suffirait à creuser en canyon le fossé qui nous sépare. Philippe Jean Poirier rend fort bien compte de cette problématique dans La Tête de Philippi et L'Amour est un cargo sans pilote, ses deux premiers romans publiés en 2003. Poirier est sans aucun doute lemeilleur des jeunes romanciers que j'ai lus depuis longtemps puisqu'il fait le pont entre les soixante-huitards dont je suis et lagénération des Hamelin des Mistral.

Dans la réponse qu'il me fait, Mistral se montre frustré parce que je n'ai pas parlé de lui. Le problème de Mistral, c'est qu'il est encore trop jeune pour être un vieux chnoque de mon acabit, mais déjà trop vieux pour faire la bringue comme dans les premiers romans que j'ai lus.

Quant aux jeunes éditeurs qui ont pris part au débat, dont la naïveté m'a charmé et amusé, je leur conseille de lire les deux premiers tomes de l'Histoire de l'édition littéraire au Québec au XXe siècle, une magistrale leçon sur ceux qui ont contribué à rendre notre littérature dans ses grosseurs.

Ils y apprendront entre autres que les problèmes dont ils parlent ont été vécus avant eux par les Édouard Garaud, les Albert Lévesque, les Albert Pelletier et les Bernard Valiquette. Cette lecture-là une fois faite, je ne doute pas que se poseront alors pour eux les vraies questions et qu'ils perdront ainsi moins de temps à se croire les inventeurs de solutions soit-disant neuves alors qu'elles ont été expérimentées maintes et maintes fois par leurs aînés, et sans grands résultats, est-il besoin que je le précise.

Je souhaite à ces jeunes éditeurs de préserver leur enthousiasme. Tant d'autres virent casaque quand, après avoir compris le mode d'attribution des subventions gouvernementales, ils mettent la hache dans leur politique éditoriale pour publier n'importe quoi qui se vende. Parlez-en à Michel Brûlé, grand gueulard devant l'éternel lorsque étaient parcimonieuses les subventions qu'il recevait et bien silencieux maintenant que le ministère du Patrimoine lui octroie 250 000 $ par an!

_____________________________________
1.La Tête de Philippi, Éditions Stanké, 2003 et L'amour est un cargo sans pilote, de P. J. Poirier, Éditions Stanké, 2003.

2.Histoire de l'édition littéraire au Québec au XXe siècle(deux volumes), sous la direction de Jacques Michon, Éditions Fides, 1999 et 2003

> Victor-Lévy Beaulieu a accepté de participer à la rencontre qui aura lieu aujourd'hui, de 15 h 30 à 17 h, à la librairie Champigny-Renaud-Bray, 4380, rue Saint-Denis. Une rencontre animée par Jean Fugère qui accueillera aussi les jeunes auteurs Patrick Senécal et Melikah Abdelmoumen.


Bon. Sur ce qui précède, je ne m'étendrai guère, surtout parce que je ne suis pas vraiment mis en cause dans cette affaire, depuis le début. Le titre m'étonne, je dirai ça. Parce qu'il ne me semble pas refléter le contenu du texte. Quant au bref paragraphe qui m'interpelle, je dirai que je reprochais au moins autant à Victor-Lévy de ne pas parler de lui que de passer par-dessus moi.

Ma méthode ayant fait des petits, le courriel de Mélanie, adressé à toute sa liste, a suscité des réactions en chaîne qui n'ont pas tardé à débouler dans autant de boîtes courrielles, dont la mienne. Sans trahir le caractère semi-privé de ces correspondances en circuit-fermé, je peux révéler qu'elles contenaient saine grogne et saintes colères. Plusieurs signataires annonçaient leur intention d'aller brasser de la marde chez Champigny à trois heures et demie. Et c'est ce qui m'a décidé, une semaine après l'invitation de Jean Fugère («Avec ou sans ta gang»), à y aller aussi. En spectateur. Parce qu'on sentait qu'il allait se passer quelque chose.

J'ai appelé Kevin, qui est tombé d'accord. On est arrivés là trois minutes avant l'heure. Au haut de l'escalier, arborant ce sourire de sphinx que je connais si bien, celui qu'il a quand il sait quelque chose que j'ignore, se tenait Guillaume, flanqué d'un libraire-cerbère qui semblait tout autant s'amuser. «Veux-tu savoir la meilleure?» a fait Guigui avant d'enchaîner: «Il est pas là. Il vient pas...»

VLB s'était décommandé. Par fax. Deux heures plus tôt. Pour cause de, je cite: «laxiste va-vite».

La place était pleine, faisait chaud, y avait des lecteurs et des auteurs et seul Jean Fugère pouvait faire avaler cette absence à ces gens pompés à bloc sans se faire lyncher ni qu'on en veuille à VLB. Mieux: l'événement a eu lieu quand même, suscitant une conversation et une cristallisation des conceptions littéraires et sociales des principaux acteurs de ce théâtre. Ce que je ne me souviens pas d'avoir vu auparavant, jamais, ni de loin ni de près.

Avec Guillaume, on est restés derrière, en observateurs, souhaitant très fort ne pas être conscrits et appelés à témoigner au micro, et on partait, discrets, quand Fugère a dû voir mon chapeau se diriger vers la sortie, et voilà, il m’a conscrit.

J’ai gardé ça court. J’ai juste relevé que le mot Boomer n’avait pas été prononcé depuis une heure, même si on ne parlait en fait que de ça, même si c’était au coeur de la question. Fugère a suggéré que VLB n’est pas un Boomer. J’ai laissé couler. À quoi bon souligner qu’il est né en septembre 1945? Plus tard, au Bunker, Kevin, tout surpris quand je le lui ai dit, m’a confié qu’il lui donnait soixante-dix ans. Ceci explique cela, je suppose.

J’ai gardé ça court pour ne pas m’emporter et discourir sur l’homme in abstentia. Déjà, mes prédécesseurs au crachoir s’étaient lamentés de ne pouvoir lui parler entre quat-z-yeux, avant d’exposer ce qu’ils lui auraient dit. C’est leur prérogative, mais ce n’est pas mon genre.

J’ai gardé ça court. Ils ont ri, m’ont applaudi et puis je suis parti. Guig nous a ramenés dans sa nouvelle Volvo.

Je crois que ce dimanche marquera peut-être une date: la suite de l'oeuvre de ces jeunes écrivains le dira. Avant et après la fois où VLB eut le va-vite...

1:14 PM | lien

--------------------
Publiqueries

24.4.04

lire.jpg

Mercredi, ne me suis-je pas rendu rencontrer les étudiants d'Hélène au Cégep du Vieux-Montréal? Et ce soir, ne reviens-je pas d'aller lire un poème dans un café rue Beaubien (où j'ai refusé de signer une pétition contre l'abolition des Cégeps)? Le lieu attend toujours son permis de vente d'alcool: Laverdure avait prévu le coup et rempli de rhum trois petites fioles de shampoing. Une pour lui, une pour moi, une pour Giroux.

J'ai encaissé le cachet en chemin et j'ai rapporté: une pointe de pizza toute garnie, dix livres de patates du Lac Saint-Jean, du jambon fumé, de l'emmenthal tranché, du pain de blé entier et des pains à hot-dogs, du lait, de la laitue iceberg, du steak haché, du porc de même, des cretons, des cigarettes et de la bière.

Marie-Hélène, toute printanière, m'a invité dans sa calèche dès qu'elle aura un bon cheval.

1:54 PM | lien

--------------------
Mécanique tribale

20.4.04

Ma tribu marche si bien quand elle marche.

Ce matin, j'ai demandé un script Mac à Antoine pour que le son de mon ordi s'éteigne tout seul quand je veux m'endormir sur un DVX. Il l'a écrit et venait de me l'envoyer quand Kevin m'a appelé pour m'apprendre qu'il y aurait du boulot pour mon cousin Mario. Là-dessus, Sophie m'écrit pour offrir un job à Cynthia et, afin de bien boucler le tout, Kevin m'informe qu'il cherche un réveil-matin Macintosh, et il se trouve que j'en ai un, trouvé avec Sophie. Informatique pour s'endormir et s'éveiller, information pour travailler, c'est quasiment une autarcie, notre affaire.

8:20 AM | lien

--------------------
Hip hop!

19.4.04

Fait l'aller-retour le même jour. Saucette à Québec. LL m'a remis une vraie carte en carton à l'effigie d'une belle vieille machine à écrire en fonte. Marie-Paule Villeneuve m'a gavé de chocolat frais fabriqué par les Pères Trappistes.

2:13 AM | lien

--------------------
L'art est la somme de deux désirs: celui qui produit et celui qui consomme.

17.4.04

Demain, chevauchée en bus Orléans vers le Salon du livre de Québec.

Kevin et Cynthia sont passés m'avancer de quoi payer le ticket. C venait de recevoir son salaire de bergère de supermarché. Demandez pas: ce serait trop long à expliquer. Et donc elle et lui, radieux, s'en allaient assister à la représentation de la première pièce de Catherine à l'École Nationale de théâtre. Ça m'émeut, de repenser au premier soir, quand j'ai rencontré Kevin et Catherine au bar à côté de La Place à Côté. Leur affaire finissait, une autre commençait, du moins c'est bien ce qu'on croyait, car rien ne finit jamais, ça change et s'étoffe et s'enrichit, si j'avais su que Cynthia s'en venait dans sa vie, combien de noirceur amère n'aurais-je pu éponger sur le front de Kevin, et combien d'épargnée? L'eussé-je su, il m'aurait cru, sur vaticination...

2:09 PM | lien

--------------------
Flash forward, flashback

16.4.04

Entendu: un joueur de hockey prédire que le Canadien «vendra fièrement sa peau».

Réminiscences du cuirassé Potemkine d'Eisenstein: aidé Karine à hisser le landau de sa petite en haut des marches dans le hall du building, ma bio de Marx dans l'autre main.

3:14 AM | lien

--------------------
Lectures (suite)

14.4.04

288. Les vingt ans de l’Aiglon, Gonzague Saint-Bris (21 juin 2001).
Tallandier, Paris, 2000, 262 pages.

289. Ces dames du palais Rizzi, San-Antonio (21 juin 2001).
Fleuve Noir, Paris, 1994, 248 pages.

290. La nurse anglaise, San-Antonio (25 juin 2001).
Fleuve Noir, Paris, 1996, 334 pages.

291. Dragon lady, Sterling Seagrave (29 juin 2001).
Knopf, New York, 1992, 602 pages.

292. Moïse (Tome I), Gérald Messadié (2 juillet 2001).
JC Lattès, Paris, 1998, 372 pages.

293. La dynastie du Yamato, Sterling & Peggy Seagrave (5 juillet 2001).
Éd. Michalon, 1999, 390 pages.

294. La source, James A. Michener (7 juillet 2001).
T. O. The source, 1965
Robert Laffont, Paris, 1977, 606 pages.

295. Moïse (Tome II), Gérald Messadié (13 juillet 2001).
JC Lattès, Paris, 1998, 374 pages.

296. Le feuilleton de Montréal (Tome 3), Jean-Claude Germain (21 août 2001).
Stanké, Montréal, 1997, 454 pages.

297. Napoléon tel quel, Henri Guillemin (10 septembre 2001).
Trévise, Paris, 1969, 156 pages.

298. Los Alamos, Joseph Kanon (19 septembre 2001).
Flammarion, Paris, 1998 (Or. 1997), 370 pages.

299. Raspoutine, Edvard Radzinsky (17 octobre 2001).
Libre Expression, Montréal, 2000, 620 pages.

300. Inconnus célèbres, Patrick Pesnot (18 octobre 2001).
Albin Michel, Paris, 2000, 316 pages.

301. Kim Philby et le club des espions, Pierre Copernik (26 octobre 2001).
Acropole, 2000, 168 pages.

302. L’homme sans visage, Markus Wolf (2 novembre 2001).
T.O. Man without a face
Plon, Paris, 1998 (Or. 1997), 382 pages.

303. Cold Warrior, Tom Mangold (8 novembre 2001).
Simon & Schuster,London, 1991, 404 pages.

304. Pleins feyx sur les services secrets canadiens, Richard Cléroux (28 novembre 2001).
Éditions de l’Homme, Montréal, 1993, 496 pages.

305. Course à la présidence, Joe Klein (29 novembre 2001).
T. O. The running mate.
Presses de la cité, Paris, 2000, 572 pages.

306. Le parfait espion, H. Keith Melton (29 novembre 2001).
T. O. The ultimate spy.
Libre expression, Montréal, 1997, 176 pages.

307. Notre homme à la Maison-Blanche, Samuel & Chuck Giancana (3 décembre 2001).
T. O. Double Cross.
Robert Laffont, Paris, 1992, 366 pages.

308. L’instinct de mort, Jacques Mesrine (5 décembre 2001).
Éditions Champ Libre, Paris, 1984, 360 pages.

309. Petite histoire de la désinformation, Vladimir Volkoff (12 décembre 2001).
Éditions du Rocher, Paris, 1999, 296 pages.

310. Le montage, Vladimir Volkoff (21 décembre 2001).
Julliard/L’Âge d’Homme, Paris, 1982, 354 pages.

311. Le chant de Gilgamesh, trad. Jean Marcel (30 décembre 2001).
Lanctôt, Montréal, 1998, 72 pages.


2002


312. Le couteau sur la nuque, Agatha Christie (3 janvier 2002).
Club des Masques, Paris, 1939, 248 pages.

313. La ligne verte, Stephen King (27 janvier 2002).
T. O. The green mile
J’ai lu, Paris, 1996, 510 pages.

314. Astérix & Cie, Numa Sadoul (30 janvier 2002).
Hachette, Paris, 2001, 240 pages.

315. Le Devin, Goscinny & Uderzo (2 février 2002).
Dargaud, Paris, 1972, 48 pages.

316. Superman: Paix sur Terre, Paul Dini & Alex Ross (3 février 2002).
T. O. Peace on Earth.
Le Téméraire, Tournai, 1999, 76 pages.

317. Sundance: L’empreinte de Judas, Corteggiani & Suro (10 février 2002).
Glénat, Grenoble, 1996, 50 pages.

318. Star Trek—The Eugenics War: The Rise and Fall of Khan Noonien Singh (Volume one), Greg Cox (14 février 2002).
Pocket Books, New York, 2001, 406 pages.

319. L’attentat: Michel Auger révèle tout, Michel Auger (15 février 2002).
Trait d’Union, Montréal, 2001, 296 pages.

320. Le tueur de temps, Caleb Carr (17 février 2002).
T. O. : Killing Time (2000).
Presses de la Cité, Montréal, 2001, 332 pages.

321. Je n’ai pas le droit à l’oubli, Jeanne Schneider (21 février 2002).
Hachette, Paris, 1980, 282 pages.

322. The brethren, John Grisham (9 avril 2002).
Doubleday, New York, 2000, 366 pages.

323. Voici l’homme, Michael Moorcock(11 avril 2002).
T.O. Behold the man, 1968.
L’Atalante, Nantes, 2001, 192 pages.

324. The light of other days, Arthur C. Clarke & Stephen Baxter (3 mai 2002).
TOR, New York, 2000, 316 pages.

325. A beautiful mind, Sylvia Nasar (23 mai 2002).
Touchstone, New York, 1998, 460 pages.

326. Destins tordus, Woody Allen (24 mai 2002).
T. O. Side effects.
Robert Laffont, Paris, 1981, 184 pages.

327. Crimes, délits et peines, Rédacteurs (30 mai 2002).
Time-Life, Amsterdam, 1992, 144 pages.

328. Prime directive, Judith & Garfield Reeves-Stevens (13 juin 2002).
Pocket Books, NY, 1990, 408 pages.

329. Le mystère Von Bülow, Alan M. Dershowitz (19 juin 2002).
T.O. Reversal of fortune (1986).
J’Ai Lu, Paris, 1991, 384 pages.

330. The Bourne identity, Robert Ludlum (25 juin 2002).
Bantam Books, NY, 1980, 540 pages.

331.Trek: Sarek, Ann C. Crispin (30 juin 2002).
Fleuve Noir, Paris, 1999, 380 pages.

332. L’hiver de notre mécontentement, John Steinbeck (2 juillet 2002).
T. O. The winter of our discontent (1961).
DelDuca, Paris, 1961, 290 pages.

333. Colorado Saga, James A. Michener (14 juillet 2002).
T. O. Centennial (1974).
Flammarion, Paris, 1975, 930 pages.

334. Ces assassins qui ont voulu changer l’Histoire, Pierre Accoce (21 juillet 2002).
Plon, Paris, 1999, 360 pages.

335. Sade (BD), Griffo & Dufaux (24 juillet 2002).
Glénat, Grenoble, 1991, 60 pages.

336. Roscoe, William Kennedy (29 juillet 2002).
Viking, NY, 2002, 294 pages.

337. Hell’s Angels, Hunter S. Thompson (30 juillet 2002).
Robert Laffont, Paris, 2000 (or. 1966), 346 pages.

338. Trek TOS: La mémoire foudroyée, JM Dillard (22 septembre 2002).
T.O. Mindshadow.
Fleuve Noir, Paris, 1993, 222 pages.

339. Archives sur Sherlock Holmes, Sir Arthur Conan Doyle (22 septembre 2002).
Robert Laffont, Paris, 1956, 448 pages.

340. Une Histoire du monde moderne, Paul Johnson (été 2002).
Tome I: La fin de la vieille Europe, 500 pages.
Tome II: Le nouvel échiquier, 414 pages.
Robert Laffont, Paris, 1983.

341. Trek TNG: Q-Squared, Peter David (24 septembre 2002).
Pocket Books, NY, 1994, 434 pages.

342. Trek: Dark Victory, W. Shatner et J. & G. Reeves-Stevens (26 septembre 2002).
Pocket Books, NY, 1999, 304 pages.

343. Le secret des papes, André Soussan (30 septembre 2002).
Ramsay, Paris, 2001, 362 pages.

344. Trek: Preserver, W. Shatner et J. & G. Reeves-Stevens (10 octobre 2002).
Pocket Books, NY, 2000, 374 pages.

345. Bandini, John Fante (20 octobre 2002).
T. O. Wait until spring, Bandini (1938).
Christian Bourgois, Paris, 1983, 268 pages.

346. The Bourne supremacy, Robert Ludlum (30 octobre 2002).
Random House, NY, 1986, 600 pages.

347. L’enfant gâté d’Hollywood, Robert Evans (26 novembre 2002).
T. O. Tke kid stays in the picture (1994).
A Contrario, Paris, 1995, 428 pages.

348. La vengeance dans la peau, Robert Ludlum (4 décembre 2002).
T. O. The Bourne ultimatum (1990).
Robert Laffont, Paris, 1991, 644 pages.

349. Le riche et le pauvre, Irwin Shaw (17 décembre 2002).
T. O. Rich man, poor man.
Presses de la Cité, Paris, 1971, 514 pages.

350. Le mendiant et le voleur, Irwin Shaw (25 décembre 2002).
T. O. Beggarman, thief (1977).
Presses de la Cité, Paris, 1978, 334 pages.


2003


351. Les dossiers extraordinaires (Tome I), J. Antoine & P. Bellemare (4 janvier 2003).
Fayard, Paris, 1976, 476 pages.

352. L’affaire du lieutenant Scott, John Katzenbach (12 janvier 2003).
T. O. Hart’s war (1999).
Presses de la Cité, Paris, 2001, 602 pages.

353. Personal injuries, Scott Turow (4 février 2003).
Harper Collins, Toronto, 1999, 404 pages.

354. L’innocence perdue, Neil Sheehan (23 février 2003).
T. O. A bright shining lie (1988).
Seuil, Paris, 1990, 660 pages.

355. Star Wars II: L’attaque des clones, R.A.Salvatore (4 mars 2003).
T. O. Attack of the clones.
Phidal, Montréal, 2002, 400 pages.

356. Marie de Médicis, André Castelot (27 mars 2003).
Éditions V.D.B., Paris, 1996, 392 pages.

357. Diane, Henri, Catherine: le triangle royal, André Castelot (7 avril 2003).
Éditions V.D.B., Paris, 1998, 370 pages.

358. Chesapeake, James A. Michener (21 avril 2003).
Seuil, Paris, 1979, 774 pages.

359. La reine Margot, André Castelot (24 avril 2003).
Éditions V.D.B., Paris, 1993, 430 pages.

360. Le roman de Catherine de Médicis, Michel Peyramaure (3 mai 2003).
Presses de la Cité, Paris, 2002, 340 pages.

361. The Company, Robert Littell (18 mai 2003).
The Overlook Press, NY, 2002, 894 pages.

362. The amateur, Robert Littell (4 juin 2003).
Simon & Schuster, NY, 1981, 252 pages.

363. Le fil rouge, Robert Littell (8 juin 2003).
T. O. Walking back the cat (1997).
Denoël, Paris, 1999, 332 pages.

364. Pologne, James A. Michener (17 juin 2003).
T. O. Poland (1983).
Seuil, Paris, 1984, 682 pages.

365. The once and future spy, Robert Littell (19 juin 2003).
Bantam Books, NY, 1990, 294 pages.

366.Trek: To the stars: the autobiography of, George Takei (19 juin 2003).
Pocket Books, NY, 1994, 406 pages.

367. Ombres rouges, Robert Littell (25 juin 2003).
T. O. An agent in place (1991).
Denoël, Paris, 1992, 422 pages.

368. Les enfants d’Abraham, Robert Littell (2 juillet 2003).
Denoël, Paris, 1998, 364 pages.

369. Omerta, Mario Puzo (11 juillet 2003).
Random House, NY, 2000, 316 pages.

370. Act of God, Susan R. Sloan (11 juillet 2003).
Warner Books, NY, 2002, 530 pages.

371. J’ai croisé la chance par accident, Kirk Douglas (13 juillet 2003).
T. O. Stroke of luck (2002).
Michel Lafon, Paris, 2002, 162 pages.

372. Reversible errors, Scott Turow (16 août 2003).
Thorndike Press, NY, 2002, 720 pages.

373. Le procès Paradine, Robert Hitchens (16 décembre 2003).
T. O. The Paradine case (1949).
Les Belles Lettres, Paris, 2002, 272 pages.


2004


374. TNG: Reunion, Michael Jan Friedman (9 janvier 2004).
Pocket Books, NY, 1991, 342 pages.

375. TNG: Nemesis, J. M. Dillard (5 février 2004).
Pocket Books, NY, 2002, 230 pages.

376. La tuerie d’Hollywood, Vincent Bugliosi (4 mars 2004).
T. O. Helter Skelter (1974).
Michel Lafon, Paris, 2002, 458 pages.

377. Testament d’un tueur des Hells, Pierre Martineau & Serge Quesnel (14 mars 2004).
Les Intouchables, Montréal, 2002, 248 pages.


Ainsi se conclut, pour l'heure, ma confessure de lection. Sept années de vaches maigres entrelardées de tournedos de temps en temps.





1:19 PM | lien


Lectures

J'ai commencé à tenir le compte et le détail de mes lectures quand j'ai emménagé au Bunker, sans télé ni meubles ni ustensiles ni rien, armé seulement d'un manteau, d'une poutine et d'un livre. Parcourant la liste, on voit au premier coup d'oeil à quel moment j'ai récupéré ma télé. Sur le forum de mon site officiel, Simon, écrivain en devenir dont j'estime les chances plutôt bonnes du fait qu'il se pose les bonnes questions, et les plus dures, Simon m'a convaincu de publier ma liste de lectures. Il y voit une sorte de geste d'utilité publique (de nature à rassurer ceux qui se sentent bêtes de lire trop de conneries ou pas assez de chefs-d'oeuvre). Soit.

Depuis des années, je répète (y compris dans Origines) que je fais le sacrifice des grandes oeuvres parce que la plume la plus forte ne saurait résister à la contamination par le style. Maintenant, je vais le prouver.


1997


1. Richard Coeur de Lion, John Gillingham (17 nov.97).
T.O. Richard the Lionheart
Noésis, Paris, 1996, 400 pages.

2. Les Frustrés, Claire Brétécher (7 sept. 97).
Édité par l’auteur, 1996, 306 pages.

3. Trek: Avenger, William Shatner avec Judith & Garfield Reeves-Stevens (6 sept. 97).
Pocket Books (Simon & Schuster), New York, 1997, 370 pages.

4. Ils ont tué Bonnot, William Caruchet (30 août 97).
Calmann-Lévy, Paris, 1990, 212 pages.

5. Le plus grand, Muhammad Ali & Richard Durham (août 97).
Gallimard, Paris, 1976, 500 pages.

6. Sleepers, Lorenzo Carcaterra (août 97).
Presses de la Cité, Paris, 1996, 402 pages.

7. All the president’s men, Carl Bernstein & Bob Woodward (août 97).
Simon & Schuster, New York, 1974, 348 pages.

8. Moi, Claude, Empereur, Robert Graves (sept. 97).

Vol. I Moi, Claude
Gallimard, Paris, 1964 (Or. 1939), 344 pages.

Vol. II Claude, empereur malgré lui
(T.O.) Claudius the God
Gallimard, Paris, 1978 (Or. 1934), 256 pages.

Vol. III Le divin Claude et sa femme Messaline
(T.O.) Claudius the God
Gallimard, Paris, 1978 (Or. 1934), 290 pages.

9. Airframe, Michael Crichton (sept. 97).
Alfred N. Knopf, New York, 1996, 352 pages.

10. Les experts, Dewey Gram (sept. 97).
T.O. Sneakers
Lattès, Paris, 1993, 346 pages.

11. La trappe, Kenneth Goddard (sept. 97).
T.O. Digger (1991)
Presses de la Cité, Paris, 1993, 344 pages.

12. L’Art de la guerre, Sun-Zi (sept. 97).
Economica, Paris, 1990, 170 pages.

13. Better than sex: Confessions of a political junkie trapped like a rat in Mr. Bill’s neighborhood, Hunter S. Thompson (nov. 1997).
Random House, New York, 1994, 250 pages.

14. Mais qui a tué Mozart?, Francis Carr (déc-jan. 97-98).
Eder, éd. or. John Murray, Londres, 1983, 250 pages.


1998


15. Apaches, Lorenzo Carcaterra (janvier 1998).
Ballantine Books, New York, 1997, 340 pages.

16. Carrefours Amérique, Jean-François Lisée (janvier 1998).
Boréal, Coll. Papiers Collés, Montréal, 1990, 400 pages.

17. Au fil du temps—Une vie, Arthur Miller (février 1998).
T.O. Timebends (1987)
Grasset, Paris, 1988, 514 pages.

18. Mark Twain—The man and his adventures, Richard B. Lyttle (février 1998).
Athaneum, New York, 1994, 230 pages.

19. La vie sur le Mississippi (tome I), Mark Twain (février 1998).
Payot, Paris, 1992, 266 pages.

20. Ma mère, Georges Bataille (février 1998).
10/18, Paris, 1966, 126 pages.

21. Adventures in the screen trade, William Goldman (mai 1998).
Warner Books, New York, 1983, 594 pages.

22. Mark Twain, (mars-avril 1998).
Robert Laffont, Coll. Bouquins, Paris, 1990, 1158 pages.

23. Roughing it, Mark Twain (mai 1998).
Holt, Rinehart and Winston, New York, 1961, 334 pages.

24. L’enfant gâté d’Hollywood, Robert Evans (mai 1998).
A contrario, Paris, 1995, 428 pages.

25. Le dossier Elvis, Gail Brewser-Giorgio (mai 1998).
Edimag, Montréal, 1991, 320 pages.

26. Gene Roddenberry: The myth and the man behind Star Trek, Joel Engel (mai 1998).
Hyperiion, New York, 1994, 284 pages.

27. Just tell me when to cry, Richard Fleischer (juin 1998).
Carroll and Graf, New York, 1993, 350 pages.

28. Mafia, Time-Life Books (juin 1998).
Coll. True Crime, Alexandria, 1993, 192 pages.

29. Invisible darkness, Stephen Williams (juin 1998).
S-t The strange case of Paul Bernardo and Karla Homolka
Little, Brown & Co, Toronto, 1996, 570 pages.

30. Underboss, Sammy The Bull Gravano & Peter Maas (juin 1998).
Harper Collins, New York, 1997, 308 pages.

31. Inside out, Dennis B. Levine & William Hoffer (juin 1998).
G.P. Putnam’s Sons, New York, 1991, 430 pages.

32. Bogart, A.M. Sperber % Eric Lax (juin 1998).
William Morrow & Co, New York, 1997, 676 pages.

33. Le Monde de Sophie, Jostein Gaarder (juin 1998).
T.O. Sofies Verden (1991)
Seuil, Paris, 1995, 558 pages.

34-36. La Terre Chinoise, Pearl Buck (juillet 1998).
1. La Terre Chinoise (The good earth, 1931), 271 pages.
2. Les fils de Wang Lung (Sons, 1932), 275 pages.
3. La famille dispersée (A house divided, 1935), 306 pages.
Omnibus, 1997.

37. Batman & Robin, Michael Jan Friedman (juillet 1998).
J’ai Lu, Paris, 1997, 252 pages.

38. Star Trek TNG: All good things..., Michael Jan Friedman (juillet 1998).
Pocket Books, New York, 1994, 248 pages.

39. L’affaire Sotheby’s, Peter Watson (août 1998).
Belfond, Paris, 1997, 332 pages.

40. Sean Connery, Michael Feeney Callan (août 1998).
Zelie, Paris, 1993, 318 pages.

41. Histoire de l’espionnage mondial, Genovefa Etienne et Claude Moniquet (août 1998).
Editions du Félin, Paris, 1997, 446 pages.

42. Disclosure, Michael Crichton (août 1998).
Alfred A. Knopf, New York, 1994, 406 pages.

43. Soleil levant, Michael Crichton (août 1998).
T.O. Rising sun, 1992
Robert Laffont, Paris, 1993, 362 pages.

44. The juror, George Dawes Green (août 1998).
Warner books, New York, 1995, 420 pages.

45-53. Forsyte Saga, John Galsworthy (août 1998).
1. Le propriétaire (The man of property, 1925), 438 pages.
2. Aux aguets (In chancery), 448 pages.
3. À louer (To let), 384 pages.
Le livre de poche, Paris.

Une comédie moderne, John Galsworthy.
1. Le singe blanc (The white monkey).
Déclaration sans parole (nouvelle).
2. La cuillère d’argent (The silver spoon).
Les passants (nouvelle).
3. Le chant du cygne (The swan’s song).
Calmann-Lévy, Paris, 1970, 796 pages.

La fin du chapitre, John Galsworthy.
2. Floraison perdue (Flowering wilderness), 1947, 352 pages.
3. Sur l’autre rive (Over the river), 1948, 382 pages.
Calmann-Lévy, Paris.

Épisodes et derniers épisodes des Forsythe, John Galsworthy.
T.O. On Forsythe Change.
Calmann-Lévy, Paris, 512 pages.

54. Star Trek: L’effet entropie, Vonda N. McIntyre (septembre 1998).
T.O. The entropy effect (1981).
Fleuve Noir, Paris, 1997, 282 pages.

55. Histoires d’escrocs, Adam Pianko (septembre 1998).
Calmann-Lévy, Paris, 1997, 230 pages.

56. Vision Fatale, Joe McGinniss (septembre 1998).
T.O. Fatal vision (1983).
La Presse, Montréal, 1985, 647 pages.

57. LA Confidential, James Ellroy.
Mysterious Press, NY, 1990, 496 pages.

58. The 13th juror, John T. Lescroart.
Donald I. Fine, NY, 1994, 484 pages.

59. Trek: Sur ordres du médecin, Diane Duane.
T.O. Doctor’s orders (1990).
Fleuve Noir, Paris, 1994, 220 pages.

60. Trek: Federation, Judith & Garfield Reeves-Stevens.
Pocket Books, NY, 1994, 468 pages.

61. Trek: Dark mirror, Diane Duane.
Pocket Books, NY, 1993, 338 pages.

62. Trek TNG: Les survivants, Jean Lorrah.
T.O. Survivors (1989).
Fleuve Noir, Paris, 1997, 218 pages.

63. Trek TNG: Le coeur du démon, Carmen Carter.
T.O. The devil’s heart
Presses de la Cité, Paris, 1994, 222 pages.

64. Trek TNG: Zone de frappe, Peter David.
T.O. Strike Zone.
Fleuve Noir, Paris, 1997, 218 pages.

65. The hotel New Hampshire, John Irving.
Pocket Books, NY, 1981, 450 pages.

66. Mexico, James A. Michener.
Presses de la Cité, Paris, 1993, 555 pages.

67. Sans bavures, Frederick Forsyth.
T.O. No Comebacks.
Albin Michel, Paris, 1983, 296 pages.

68. Des fleurs pour Algernon, Daniel Keyes.
J’Ai Lu, Paris, 1972 (Or. 1959), 312 pages.

69. Howard Hughes: Le milliardaire excentrique, Peter Harry Brown & Pat H. Broeske.
Plon, Paris, 1996, 422 pages.

70. Trek: Enterprise: The first adventure, Vonda N. McIntyre.
Pocket Books, NY, 1986, 372 pages.

71. Trek: Planet of judgement, Joe Haldeman.
Bantam Books, NY, 1977, 152 pages.

72. Trek: World without end, Joe Haldeman.
Bantam Books, NY, 1979, 150 pages.

73. Les mythes à travers les âges, Joseph Campbell.
Le Jour éditeur, Mtl, 1993, 286 pages.

74. Anthologie des miracles et des mystifications, Jean-Claude Duluc.
Filipacchi, Paris, 1993, 246 pages.

75. Trek: The romulan way, Diane Duane & Peter Morwood.
Pocket Books, NY, 1987, 254 pages.

76. Trek: Spock’s world, Diane Duane.
Pocket Books, NY, 1988, 310 pages.

77. Trek: The prometheus design, Sondra Marshak & Myrna Culbreath.
Pocket Books, NY, 1982, 190 pages.

78. La mort de l’empire aztèque, William H. Prescott (nov. 1998).
Éd. de Saint-Clair, Paris, 1965, 248 pages.

79. The dark side of Camelot, Seymour M. Hersh (nov. 1998).
Little, Brown and Co, NY, 1997, 498 pages.

80. Trek: Unification, Jeri Taylor (déc. 1998).
Pocket Books, NY, 1991, 245 pages.

81. Les trois mousquetaires, Alexandre Dumas (déc. 1998).
Classiques Français, 698 pages.

82. Wallenberg le héros disparu, Frederick E. Werbell & Thurston Clarke (déc. 1998).
Belfond, Paris, 1987 (or. 1982), 244 pages.

83. Une étude en rouge, Sir Arthur Conan Doyle (déc. 1998).
Éditions Lacombe, Mtl, 1983.


1999


84. Les mutinés de l’Amistad, William Owens (3 janvier 1999).
Presses de la Cité, Mtl, 1998 (or. 1953), 348 pages.

85. Reasonable doubts, Alan M. Dershowitz (7 janvier 1999).
Thorndike Press, Maine, 1996, 406 pages.

86. L’Allée du Roi, Françoise Chadernagor (15 janvier 1999).
Julliard, Paris, 1981, 575 pages.

87. Meurtre à Miami, Dennis Wheatley (15 janvier 1999).
Éditions Ramsay, Paris, 1983.

88. La conjuration de la Sixtine, Philipp Vandenberg (25 janvier 1999).
JC Lattès, Paris, 1997, 328 pages.

89. Entretien avec un vampire, Anne Rice (30 janvier 1999).
T.O. Interview with the vampire.
JC Lattès, Paris, 1978 (or. 1976), 444 pages.

90. L’eau des collines: Jean de Florette, Marcel Pagnol (3 février 1999).
Éditions de Fallois, Paris, 1988 (or. 1963), 312 pages.

91. L’eau des collines: Manon des sources, Marcel Pagnol (5 février 1999).
Éditions de Fallois, Paris, 1988, 320 pages.

92. Vingt ans après, Alexandre Dumas (7 février 1999).
Presses de la Renaissance, Paris, 1972, 634 pages.

93. Les patriarches bibliques, Robert Michaud (7 février 1999).
Fides, Mtl, 1992, 126 pages.

94. Lestat le vampire, Anne Rice (12 février 1999).
Albin Michel, Paris, 1988 (or. 1985), 606 pages.

95. Le vicomte de Bragelonne, Tome I, Alexandre Dumas (17 février 1999).
Presses de la Renaissance, Paris, 1977, 474 pages.

96. Je t’absous, Don Camillo, Giovanni Guareschi (1 mars 1999).
Seuil, Paris, 1984 (or. 1981), 218 pages.

97. Les grands procès (La mémoire de l’humanité) (4 mars 1999).
Larousse, Paris, 1995, 320 pages.

98. Don Camillo et les contestataires, Giovanni Guareschi (5 mars 1999).
Seuil, Paris, 1971 (or. 1969), 190 pages.

99. L’affaire Kravchenko, Nina Berberova (5 mars 1999).
Actes Sud, Paris, 1990, 282 pages.

100. Le procès du singe, Gordon Golding (6 mars 1999).
Éditions Complexe, Bruxelles, 1982, 160 pages.

101. Le vicomte de Bragelonne, Tome II, Alexandre Dumas (9 mars 1999).
Presses de la Renaissance, Paris, 1977, 474 pages.

102. Le masque de fer, Jean-Étienne Riga (10 mars 1999).
Marabout, Alleur, 1996, 260 pages.

103. Le secret du masque de fer, Marcel Pagnol (11 mars 1999).
Pastorelly, Monte Carlo, 1977, 380 pages.

104. Le bas-pays de Don Camillo, Giovanni Guareschi (12 mars 1999).
Seuil, Paris, 1983 (or. 1980), 232 pages.

105. Chasseurs dans la neige, Tobias Wolff (13 mars 1999).
10-18, Paris, 1998 (or. 1976), 190 pages.

106. Don Camillo à Moscou, Giovanni Guareschi (14 mars 1999).
Seuil, Paris, 1964 (or. 1963), 190 pages.

107. Le véritable d’Artagnan, Jean-Christian Petitfils (14 mars 1999).
Tallandier, Paris, 1981, 286 pages.

108. D’Artagnan ou le roman d’une vie, Jean-Roger Bourrec (15 mars 1999).
Christian de Burtillat, 1993, 150 pages.

109. Don Camillo et ses ouailles, Giovanni Guareschi (16 mars 1999).
Seuil, Paris, 1953, 220 pages.

110. Le comte de Saint-Germain, Philip Wilkin (16 mars 1999).
Marabout, Alleur, 1996, 222 pages.

111. Le client, John Grisham (21 mars 1999).
Robert Laffont, Paris, 1994 (or. 1993), 416 pages.

112. Meurtre au club Diogène, Gerald Lientz (24 mars 1999).
Gallimard, Paris, 1991 (or. 1987), 276 pages.

113. Pandora, Anne Rice (26 juin 1999).
Alfred A. Knopf, NY, 1998, 354 pages.

114. Conjuring, James Randi (27 juin 1999).
St.Martin’s Press, NY, 1991, 314 pages.

115. Le collier de la Reine, Alexandre Dumas (5 juillet 1999).
Presses de la Renaissance, Paris, 1979, 508 pages.

116. L’esprit des collines, Dan O’Brien (8 juillet 1999).
Albin Michel, Paris, 1990 (or. 1988), 336 pages.

117. Little Big Man, Thomas Berger (15 juillet 1999).
Éditions du Rocher, Paris, 1991 (or. 1964), 452 pages.

118. Le tricheur, Jean-François Lisée (19 juillet 1999).
Boréal, Montréal, 1994, 578 pages.

119. De Niro, John Parker (22 juillet 1999).
Victor Gollancz, Londres, 1995, 256 pages.

120. Conversations avec Marlon Brando, Lawrence Grobel (22 juillet 1999).
Albin Michel, Paris, 1993 (or. 1991), 220 pages.

121. Tom Cruise unauthorized, Wensley Clarkson (23 juillet 1999).
Hastings House, Norwalk (CT), 1997, 490 pages.

122. Le Naufrageur, Jean-François Lisée (27 juillet 1999).
Boréal, Montréal, 1994, 716 pages.

123. The last don, Mario Puzo (31 juillet 1999).
Random House, NY, 1996, 482 pages.

124. Balades au paradis, Sam Shepard (8 août 1999).
T.O. Cruising Paradise.
Robert Laffont, Paris, 1997 (or. 1996), 298 pages.

125. Dynastie de la mort, Taylor Caldwell (10 août 1999).
Presses de la Cité, Montréal, 1982, 986 pages.

126. Conversations avec Truman Capote, Lawrence Grobel (11 août 1999).
Gallimard, Paris, 1987 (or. 1985), 234 pages.

127. Scandale à Hollywood, David McClintick (15 août 1999).
T.O. Indecent exposure.
La Presse, Montréal, 1984 (or.1982), 510 pages.

128. Prières exaucées, Truman Capote (15 août 1999).
T.O. Answered prayers.
Grasset, Paris, 1988 (or. 1987), 260 pages.

129. Songs my mother taught me, Marlon Brando & Robert Lindsey (15 août 1999).
Random House, Toronto, 1994, 470 pages.

130. Jerry Seinfeld: the entire domain, Kathleen Tracy (15 août 1999).
Birch Lane Press, Toronto, 1998, 320 pages.

131. Alouette, je te plumerai, Harper Lee (17 août 1999).
T.O. To kill a mockingbird.
Julliard, Paris, 1989 (or. 1960), 404 pages.

132. Musique pour caméléons, Truman Capote (19 août 1999).
Gallimard, Paris, 1982 (or. 1979), 284 pages.

133. Brando, Peter Manso (29 août 1999).
Presses de la Cité, Montréal, 1994, 850 pages.

134. Souvenirs d’enfance I: La gloire de mon père, Marcel Pagnol (12 septembre 1999).
Livre de poche, Paris, 1957, 380 pages.

135. Albert Speer: son combat avec la vérité, Gitta Sereny (13 septembre 1999).
Seuil, Paris, 1997 (or. 1995), 754 pages.

136. La vérité sur la mutinerie du Bounty, Alexander McKee (13 septembre 1999).
Arthaud, Paris, 1963 (or. 1961), 236 pages.

137. Un mauvais sujet, Tobias Wolff (14 septembre 1999).
T.O. This boy’s life.
Plon, Paris, 1991 (or. 1989), 346 pages.

138. Souvenirs d’enfance II: Le château de ma mère, Marcel Pagnol (15 septembre 1999).
Large Vision, 256 pages.

139. Stealing from the rich, David McClintick (19 septembre 1999).
M. Evans & Co, NY, 1977, 334 pages.

140. Souvenirs d’enfance III: Le temps des secrets, Marcel Pagnol (24 septembre 1999).
Presses Pocket, Paris, 1976 (or. 1960), 297 pages.

141. Souvenirs d’enfance IV: Le temps des amours, Marcel Pagnol (25 septembre 1999).
Presses pocket, Paris, 1977, 286 pages.

142. Memnoch le démon, Anne Rice (25 septembre 1999).
Laurédit, Paris, 1997 (or. 1995), 370 pages.

143. Reality Show, Larry Beinhart (28 septembre 1999).
T.O. American Hero.
Gallimard, Paris, 1995 (or. 1993), 460 pages.

144. Cinématurgie de Paris, Marcel Pagnol (2 octobre 1999).
Pastorelly, 1980, 364 pages.

145. L’île mystérieuse, Jules Verne, Tomes I et II (7 octobre 1999).
Livre de poche, Paris, 1991 (or. 1874), 888 pages.

146. Topaze, Marcel Pagnol (10 octobre 1999).
Presses Pocket, Paris, 1976 (or. 1931), 280 pages.

147. Le démon de l’avocat, Alan M. Dershowitz (14 octobre 1999).
Grasset, Paris, 1996 (or. 1994), 342 pages.

148. Minuit dans le jardin du bien et du mal, John Berendt (24 octobre 1999).
Belfond, Paris, 1996 (or. 1994), 394 pages.

149. Henri VIII, Bernard Cottret (2 novembre 1999).
Payot, Paris, 1999, 464 pages.

150. Jusqu’au fond de l’abîme avec les Rolling Stones, Tony Sanchez (4 nov. 99).
Olivier Orban, Paris, 1980 (or. 1979), 286 pages.

151. JFK: Affaire non classée, Jim Garrison (6 nov. 1999).
J’ai lu, Paris, 1992 (or. 1988), 320 pages.

152. Harcèlement, Michael Crichton (16 novembre 1999).
T.O. Disclosure.
Laffont, Paris, 19944 (or. 1993), 428 pages.

153. Libra, Don DeLillo (19 novembre 1999).
Stock, Paris, 1989 (or. 1988), 504 pages.

154. JFK, L. Fletcher Prouty (21 novembre 1999).
Birch Lane Press, NY, 1992, 366 pages.

155. A case of need, Michael Crichton (pseud. Jeffrey Hudson) (22 novembre 1999).
Dutton, NY, 1968, 320 pages.

156. Trek: Vulcan’s heart, Josepha Sherman & Susan Shwartz (24 novembre 1999).
Pocket Books, NY, 1999, 378 pages.

157. L’histoire excessive de Playboy, Russell Miller (29 novembre 1999).
Albin Michel, Paris, 1987 (or. 1984), 308 pages.

158. Gump & Co, Winston Groom (13 décembre 1999).
Pocket Books, NY, 1995, 242 pages.

159. Star Trek chronology, Michael & Denise Okuda (15 décembre 1999).
Pocket Books, NY, 1996, 342 pages.

160. The partner, John Grisham (22 décembre 1999).
Doubleday, NY, 1997, 368 pages.

161. Congo, Michael Crichton (28 décembre 1999).
Alfred A. Knopf, NY, 1980, 348 pages.


2000


162. Trek: Vulcan’s forge, Josepha Sherman & Susan Shwartz (4 janvier 2000).
Pocket Books, NY, 1997, 344 pages.

163. Trek: Best destiny, Diane Carey (7 janvier 2000).
Pocket Books, NY, 1992, 398 pages.

164. L’impossible monsieur Raimu, Raymond Castans (10 janvier 2000).
Éditions de Fallois, Paris, 1999, 240 pages.

165. Médiapolis, Camille Gagnon (10 janvier 2000).
Québec Amérique, Montréal, 1999, 382 pages.

166. Jazz, Marcel Pagnol (12 janvier 2000).
Éditions de Fallois, Paris, 1996, 190 pages.

167. La trilogie marseillaise, Marcel Pagnol (15 janvier 2000).
Éditions de Fallois, Paris, 1992, 442 pages.

168. The bible code, Michael Drosnin (18 janvier 2000).
Simon and Schuster, NY, 1997, 264 pages.

169. Personal injuries, Scott Turow (24 janvier 2000).
Harper Collins, Toronto, 1999, 404 pages.

170. Dictionnaire des citations et des mots historiques, François Bluche (26 janvier 2000).
Éd. du Rocher, Paris, 1997, 434 pages.

171. Alan Turing ou l’énigme de l’intelligence, Andrew Hodges (28 janvier 2000).
Payot, Paris, 1988 (or. 1983), 436 pages.

172. Pirouettes, Marcel Pagnol (29 janvier 2000).
Fasquelle, Paris, 1932, 188 pages.

173. L’herbe de fer, William Kennedy (31 janvier 2000).
T.O. Ironweed
Belfond, Paris, 1986 (or. 1979), 248 pages.

174. Une veuve de papier, John Irving (7 février 2000).
T.O. A widow for one year
Seuil, Paris, 1999 (or. 1998), 584 pages.

175. Les aventures extraordinaires des oeuvres d’art, Nicholas Powell (13 février 2000).
Les Belles Lettres, Paris, 1999, 206 pages.

176. Jack “Legs” Diamond, William Kennedy (15 février 2000).
Belfond, Paris, 1988 (or. 1975), 336 pages.

177. Où, quand, comment, pourquoi est-ce arrivé? (16 février 2000).
Sélection du Reader’s Digest, Montréal, 1996, 448 pages.

178. Billy Phelan, William Kennedy (20 février 2000).
Belfond, Paris, 1990 (or. 1978), 296 pages.

179. Donnie Brasco, Joseph D. Pistone & Richard Woodley (27 février 2000).
NAL Books, NY, 1987, 374 pages.

180. La grande encyclopédie du dérisoire, Bruno Léandri (28 février 2000).
Fluide Glacial, Paris, 1994, 224 pages.

181. Birdman of Alcatraz, Thomas E. Gaddis (29 février 2000).
Random House, NY, 1955, 334 pages.

182. Buk et les beats, Jean-François Duval (2 mars 2000).
Éditions Michalon, Paris, 1998, 200 pages.

183. Henri IV, Michel Peyramaure (mars 2000).
3 volumes
Robert Laffont (coll. Bouquins), Paris, 1997-98, 808 pages.

184. Le dernier homme innocent, Phillip M. Margolin (mars 2000).
Albin Michel, Paris, 1999 (or. 1995), 342 pages.

185. Last stop, Paris, Michael McLoughlin (mars 2000).
Viking, Toronto, 1998, 320 pages.

186. L’affaire Bernonville, Yves Lavertu (24 mars 2000).
VLB Éditeur, Montréal, 1994, 218 pages.

187. Croyez-vous? Pour en finir avec le paranormal, Collectif (26 mars 2000).
Sous la direction de Pascal Forget, Sceptiques du Québec
Stanké, Montréal, 1999, 268 pages.

188. En gravissant la montagne, Kirk Douglas (3 avril 2000).
L’Archipel, Paris, 1998 (or. 1997), 262 pages.

189. More than meets the eye (Watching television watching us), John J. Pungente & Martin O’Malley (4 avril 2000).
M & S, Toronto, 1999, 256 pages.

190. Prime time, prime movers, David Marc & Robert J. Thompson (5 avril 2000).
Little, Brown & Co, Boston, 1992, 336 pages.

191. L’homme terminal, Michael Crichton (6 avril 2000).
Pocket, Paris, 1994 (or. 1972), 282 pages.

192. Turbulences, Michael Crichton (7 avril 2000).
Robert Laffont, Paris, 1997 (or. 1996), 392 pages.

193. La vie aventureuse d’Adam Worth, roi des voleurs, escroc et gentleman, Ben MacIntyre (9 avril 2000).
Robert Laffont, Paris, 1998 (or. 1997), 312 pages.

194. L’idéaliste, John Grisham (13 avril 2000).
Or. The rainmaker
Robert Laffont, Paris, 1997 (or. 1995), 470 pages.

195. Breaking the news, James Fallows (21 avril 2000).
Pantheon Books, NY, 1996, 296 pages.

196. All too human, George Stephanopoulos (28 avril 2000).
Little, Brown & Co, NY, 1999, 456 pages.

197. The agenda, Bob Woodward (2 mai 2000).
Simon & Schuster, NY, 1994, 352 pages.

198. Le piège, Nicole Bacharan (11 mai 2000).
Seuil, Paris, 1999, 204 pages.

199. Tramp, Joyce Milton (19 mai 2000).
HarperCollins, NY, 1996, 578 pages.

200. Apollo 13, James Lovell & Jeffrey Kluger (29 mai 2000).
Or. Lost Moon, 1994.
Robert Laffont, Paris, 1995, 436 pages.

201. Blood sport, James Stewart (1 juin 2000).
Simon & Schuster, NY, 1996, 480 pages.

202. Stanley Kubrick, John Baxter (3 juin 2000).
Seuil, Paris, 1999 (or. 1997), 408 pages.

203. Inside the white house, Ronald Kessler (6 juin 2000).
Pocket Books, NY, 1995, 302 pages.

204. Les fifties, David Halberstam (9 juin 2000).
Seuil, Paris, 1995 (or. 1993), 596 pages.

205. 3001, l’odyssée finale, Arthur C. Clarke (11 juin 2000).
Albin Michel, Paris, 1997, 280 pages.

206. À l’hôtel Bertram, Agatha Christie (11 juin 2000).
Club des Masques, Paris, 1967 (or. 1965), 189 pages.

207. Le pouvoir est là, David Halberstam (14 juin 2000).
Or. The powers that be
Fayard, Paris, 1980 (or. 1979), 622 pages.

208. Danse avec les loups, Michael Blake (15 juin 2000).
Éd. du Rocher, Paris, 1991 (or. 1988), 354 pages.

209. JFK: Autopsie d’un crime d’état, William Reymond (16 juin 2000).
Flammarion, Paris, 1998, 494 pages.

210. (Holmes) Son dernier coup d’archet, Arthur Conan Doyle (17 juin 2000).
Robert Laffont, Paris, 1956, 256 pages.

211. (Lupin) L’agence Barnett & Cie, Maurice Leblanc (17 juin 2000).
Livre de Poche, Paris, 1971, 190 pages.

212. Big trouble, Dave Barry (18 juin 2000).
G.P. Putnam’s Sons, NY, 1999, 256 pages.

213. A vast conspiracy, Jeffrey Toobin (21 juin 2000).
Random House, NY, 1999, 422 pages.

214. La pierre de Rosette, Robert Solé & Dominique Valbelle (22 juin 2000).
Seuil, Paris, 1999, 234 pages.

215. La guerre d’Espagne, Gabriele Ranzoto (28 juin 2000).
Casterman Giunti, Florence, 1995, 128 pages.

216. Agatha Christie tome 4 (Les années 1934-1935) (30 juin 2000).
Librairie des Champs-Élysées, Paris, 1992, 1202 pages.

217. Les pirates du métro, John Godey (6 juillet 2000).
Or. The taking of Pelham one two three
J’ai lu, Paris, 1973, 380 pages.

218. Angèle, Marcel Pagnol (11 juillet 2000).
Presses Pocket, Paris, 1970 (or. 1934), 222 pages.

219. Le Schpountz, Marcel Pagnol (14 juillet 2000).
Éditions de Fallois, Paris, 1999 (or. 1938), 236 pages.

220. La mémoire d’Hollywood, Tichi Wilkerson & Marcia Borie (18 juillet 2000).
(Or. The Hollywood Reporter: The Golden Years).
Ergo Press, 1989 (or. 1984), 624 pages.

221. Enquêtes sur les services secrets, Normand Lester (20 juillet 2000).
Éditions de l’Homme, Montréal, 1998, 382 pages.

222. Bâtisseurs d’empires par accident, Robert X. Cringely (27 juillet 2000).
(Or. Accidental empires, 1992)
Addison-Wesley, France, 1993, 308 pages.

223. Mommie dearest, Christina Crawford (7 août 2000).
Berkley Books, NY, 1979 (Hardcover William Morrow and Co. 1978), 312 pages.

224. F.L.Q. Histoire d’un mouvement clandestin, Louis Fournier (19 août 2000).
Québec/Amérique, Montréal, 1982, 510 pages.

225. Prisonniers du temps, Michael Crichton (24 août 2000).
T.O. Timeline (1999)
Robert Laffont, Paris, 2000, 504 pages.

226. Londres, Edward Rutherfurd (31 août 2000).
T.O. London, the novel (1997)
Presses de la Cité, Paris, 1998, 926 pages.

227. Au service du président, Christian Prouteau (7 septembre 2000).
Michel Lafon, Paris, 1999, 302 pages.

228. Ribbentrop, Michael Bloch (10 septembre 2000).
Plon, Paris, 1996 (Or. 1992), 528 pages.

229. Galabru raconte Pagnol, Michel Galabru (15 septembre 2000).
Flammarion, Paris, 1999, 298 pages.

230. Et cinq bouteilles de vodka, Youri Vetrov (20 septembre 2000).
Traduit du russe.
Robert Laffont, Paris, 1975 (or. 1974), 220 pages.

231. The secret file of the Duke of Windsor, Michael Bloch (20 septembre 2000).
Bantam Press, London, 1988, 326 pages.

232. Round up the usual suspects, Aljean Harmetz (22 septembre 2000).
Hyperion, New York, 1992, 402 pages.

233. Comme un taureau sauvage, Jake La Motta (24 septembre 2000).
T.O. Raging Bull (1970).
Presses de la Cité, Montréal, 1980, 192 pages.

234. Michael Collins, la naissance de l’I.R.A. Pierre Joannon (26 septembre 2000).
La Table Ronde, Paris, 1978, 298 pages.

235. The anatomy of the Nuremberg trials, Telford Taylor (27 octobre 2000).
Alfred A. Knopf, New York, 1992, 706 pages.

236. Queen, Alex Haley & David Stevens (15 novembre 2000).
William Morrow & Co, NY, 1993, 670 pages.

237. Little man: Meyer Lansky & the gangster life, Robert Lacey (5 décembre 2000).
Little, Brown & Co, Boston, 1991, 546 pages.

238. Hitler’s traitor, Louis Kilzer (6 décembre 2000).
Presidio, Novato, 2000, 308 pages.

239. Le plus grand salaud d’Amérique, Anthony Summers (12 décembre 2000).
T.O. Official and confidential, The secret life of J. Edgar Hoover, 1993.
Seuil, Paris, 1995, 354 pages.

240. Le silence des agneaux, Thomas Harris (25 décembre 2000).
Albin Michel, Paris, 1990 (or. 1988), 380 pages.

241. The FBI, Ronald Kessler (31 décembre 2000).
Pocket Books, NY, 1993, 492 pages.

242. Journal d’un vieux dégueulasse, Charles Bukowski (31 décembre 2000).
T.O. Notes of a dirty old man, 1973.
Grasset, Paris, 1996, 312 pages.


2001


243. King Jésus, Robert Graves (3 janvier 2001).
Stock, Paris, 1993, 574 pages.

244. Mr. Capone, Robert J. Schoenberg (8 janvier 2001).
Quill William Morrow, NY, 1992, 480 pages.

245. Napoléon, Tome I: Le chant du départ, Max Gallo (27 janvier 2001).
Éditions V.D.B. Laffont-Fixot, Paris, 1997-1998, 748 pages.

246. Garibaldi, Max Gallo (28 janvier 2001).
Fayard, Paris, 1982, 492 pages.

247. Horace, Corneille (30 janvier 2001).
Larousse, Paris, 1990, 200 pages.

248. Napoléon, Tome II: Le soleil d’Austerlitz, Max Gallo (31 janvier 2001).
Robert Laffont, Paris, 1997, 350 pages.

249. Histoire de la mafia, Salvatore Lupo (1 février 2001).
Flammarion, Paris, 1999 (or. 1996), 396 pages.

250. Napoléon, Tome III: L’empereur des rois, Max Gallo (7 février 2001).
Robert Laffont, Paris, 1997, 426 pages.

251. Le feuilleton de Montréal, Tome II (1793-1892), J.-C. Germain (11 février 2001).
Stanké, Montréal, 1995, 368 pages.

252. Napoléon, Tome IV: L’immortel de Sainte-Hélène, Max Gallo (13 février 2001).
Robert Laffont, Paris, 1997, 430 pages.

253. Le guépard, Giuseppe Tomasi di Lampedusa (16 février 2001).
T.O. Il gattopardo (1958)
Seuil, Paris, 1959, 250 pages.

254. Le plaisir de la liberté, Pierre Bourgault & Andrée Lebel (17 février 2001).
VLB, Montréal, 1987, 238 pages.

255. Fernandel, l’accent du soleil, Jean-Jacques Jelot-Blanc (18 février 2001).
Stock, Paris, 1991, 548 pages.

256. Omerta, Mario Puzo (20 février 2001).
Random House, NY, 2000, 318 pages.

257. Hannibal, Thomas Harris (24 février 2001).
Or. 1999
Albin Michel, Paris, 2000, 494 pages.

258. Le métier de lire, Bernard Pivot & Pierre Nora (2 mars 2001).
Gallimard, Paris, 1990, 196 pages.

259. La véritable histoire des papes, Jean Mathieu-Rosay (5 mars 2001).
Jacques Grancher, Paris, 1991, 338 pages.

260. Tke killing fields: The facts behind the film, S. Schanberg & Dith Pran (070301).
Weidenfeld and Nicolson, London, 1984, 128 pages.

261. La déchirure, Christopher Hudson (8 mars 2001).
T.O. The killing fields (1984).
Libre expression, Montréal, 1985, 248 pages.

262. Vies des douze Césars, Suétone (8 mars 2001).
Livre de poche, Paris, 1961, 502 pages.

263. Punch Créole, Elmore Leonard (10 mars 2001).
T.O. Rum Punch (1992).
Rivages, Paris, 1994, 296 pages.

264. La Brava, Elmore Leonard (12 mars 2001).
Belfond, Paris, 1985 (or. 1983), 206 pages.

265. Maximum Bob, Elmore Leonard (14 mars 2001).
Rivages, Paris, 1993 (or. 1991), 240 pages.

266. Loin des yeux, Elmore Leonard (17 mars 2001).
T.O. Out of sight (1996).
Rivages, Paris, 1998, 272 pages.

267. Zigzag movie, Elmore Leonard (19 mars 2001).
T.O. Get Shorty (1990).
Rivages, Paris, 1992, 240 pages.

268. Trek: Sarek, Ann C. Crispin (20 mars 2001).
Fleuve Noir, Paris, 1999 (or. 1994), 380 pages.

269. Voyages, Michael Crichton (2 avril 2001).
T.O. Travels (1988).
Robert Laffont, Paris, 1998, 568 pages.

270. TNG: Le palmarès romulien, Simon Hawke (3 avril 2001).
T.O. Romulan’s prize (1997).
Fleuve Noir, Paris, 1998, 220 pages.

271. TNG: Intellivore, Diane Duane (3 avril 2001).
T. O. Inellivore (1997).
Fleuve Noir, Paris, 1998, 216 pages.

272. TNG: Masques, John Vornholt (5 avril 2001).
T. O. Masks (1989).
Fleuve Noir, Paris, 1995, 216 pages.

273. Star Trek: New worlds, new civilizations, Michael Jan Friedman (6 avril 2001).
Pocket Books, New York, 1999, 192 pages.

274. Beyrouth-Miami, Elmore Leonard (7 avril 2001).
T. O. Riding the rap (1995).
Rivages, Paris, 1998, 276 pages.

275. BD: Portrait de l’artiste, Lauzier (7 avril 2001).
Dargaud, Paris, 1992, 62 pages.

276. Black coffee, Agatha Christie & Charles Osborne (8 avril 2001).
St. Martin’s Press, New York, 1998, 222 pages.

277. La loi de la cité, Elmore Leonard (11 avril 2001).
T. O. City primeval.
Belfond, Paris, 1985, 236 pages.

278. The arrogance of power (Nixon), Anthony Summers (23 avril 2001).
Viking Penguin, New York, 2000, 640 pages.

279. Homme inconnu no89, Elmore Leonard (25 avril 2001).
T. O. Unknown man no89 (1977).
Gallimard, Paris, 1977, 280 pages.

280. Einstein’s dreams, Alan Lightman (30 avril 2001).
Warner Books, New York, 1993, 182 pages.

281. Texas, James Michener (15 mai 2001).
Fawcett Crest, New York, 1985, 1322 pages.

282. Running man, Stephen King (16 mai 2001).
Manque couverture. 250 pages.

283. Loup solitaire, Pierre Blais (4 juin 2001).
VLB Éditeur, Mtl, 1991, 390 pages.

284. J’suis comme ça, San-Antonio (4 juin 2001).
Fleuve Noir, Paris, 1960, 188 pages.

285. Au coeur de la cité interdite, Reginald F. Johnston (13 juin 2001).
T.O. Twilight in the forbidden city
Mercure de France, Paris, 1995, 368 pages.

286. Merchant of dreams, Charles Higham (16 juin 2001).
DIF, New York, 1993, 488 pages.

287. Les préservateurs, William Shatner et J. & G. Reeves-Stevens (19 juin 2001).
T.O. The Preservers (2000).
Fleuve Noir, Paris, 2000, 256 pages.









12:14 PM | lien


Épreuves

Livré les épreuves de Vortex Violet à Boréal. Lu le plus gros de Vamp en diagonale. Content d'en avoir fini.

J'entame la lecture d'une biographie de Karl Marx.

8:18 AM | lien

--------------------
Saku Tatoo

13.4.04

Elle occupe mes pensées, gouleyante, sage, et j'emprunte ses images.

12:59 PM | lien

--------------------
Rapines rapides

10.4.04

Le plan Extrême de Vidéotron, c'est comme une nouvelle voilure pour un pirate: cet hypothétique flibustier peut quasiment sentir le vent dans sa barbe tandis qu'il télécharge. Et il n'est jamais dérangé par d'intempestifs courriels, qui sont en panne depuis cinq jours...

11:49 PM | lien


Quatre nouvelles? Une seule?

Coup sur coup cette semaine. Primo: la télé sur-stimule l'esprit des kids et cause l'hyperactivité reliée aux troubles d'attention. Secundo, le Ritalin retarde la croissance. Tertio, les kids sont obèses et 50% de ceux nés après 2000 développeront du diabète. Quatro, on simplifie l'orthographe.

4:32 AM | lien

--------------------
Le prix des velléités

8.4.04

Ci-dessous, fautes et tout, le poème de Dan Bigras au coeur de la poursuite qu'il intente contre CHOI FM, la radio de Québec qui se serait acharnée à s'en moquer jusqu'à ce que Danny soit viré en tant que voix de Canadian Tire.

320 000$, ça lui aurait coûté, ces strophes-là. Il aurait mieux fait de continuer à s'attribuer les miennes.

L'ENFER DU PRÉSIDENT
par Dan Bigras

VOUS AVEZ JURÉ DE NOUS DÉFENDRE

MAIS ON NE NOUS A PAS ATTAQUÉ

ET LA MORALE QUE VOUS VENEZ VENDRE

ON NE VOUS L'A PAS DEMANDÉ



DITE-MOI QUE DEVRAIT-ON PENSER

D'UN PÈRE QUI MENT À SES ENFANTS

COMMENT POUVEZ-VOUS JUSTIFIER

LA MORT MONSIEUR LE PRÉSIDENT



VOTRE MORALE EST AFFAMÉE

ELLE IRA TUER TOUS LES MÉCHANTS

MAIS DEMAIN QU'EST-CE-QUE VOUS DIREZ

AUX PARENTS QUI N'ONT PLUS D'ENFANTS



AU NOM DE DIEU AU NOM DE L'AMOUR

VOUS ÊTES PETIT ET LE MONDE EST GRAND

LE FOU DE DIEU EST DANS MA COUR

C'EST VOUS MONSIEUR LE PRÉSIDENT



DICTEZ AU MONDE VOTRE FAÇON DE VIVRE

AVEC LES MENSONGES ET LES ARMES

LA MORT RESTERA DANS LES LIVRES

VOUS N'AUREZ VENDU QUE LES LARMES



VOS JEUX D'ADULTES SONT À MOURIR

ET LA PAIX EST UN JEU D'ENFANT

VOUS N'AURIEZ JAMAIS DÛ GRANDIR

PAS VOUS MONSIEUR LE PRÉSIDENT



QUAND ON NE CROIT PLUS CEUX QUI NOUS MÈNENT

LE BIEN ET LE MAL SONT DES MENTEURS

ON NE SAIT MÊME PLUS OÙ SE TROUVE SA PEINE

QUAND TOUT CE QU'ON A C'EST UNE BALLE DANS LE COEUR



DOIT-ON MOURIR POUR QUE VIVE

SUR UNE TOMBE LE DRAPEAU BLANC

CETTE ARME DE PROTECTION MASSIVE

CONTRE VOUS MONSIEUR LE PRÉSIDENT



VENEZ FOUILLER AU CREUX DE NOS PEURS

VOS CONQUÊTES NE SERONT PAS NOS GUERRES

QUAND ON NE SÈME QUE LA TERREUR

ON FINIT TOUJOURS SEUL SUR TERRE



NOUS REFUSONS D'ÊTRE TRUANDS

PAR HAINE, PAR PEUR OU PAR SERMENT

MAIS SI VOUS TOUCHEZ À MES ENFANTS

JE VOUS TUERAI MONSIEUR LE PRÉSIDENT



VOUS AVEZ RÉPANDU LA HAINE

JUSQUE DANS LE COEUR DES PETITS ENFANTS

TOUTES VOS PRIÈRES RESTERONT VAINES

EN ENFER MONSIEUR LE PRÉSIDENT.

10:33 PM | lien

--------------------
La révolution des crabes

7.4.04

Petit film adorable porté à mon attention par Bertrand Laverdure.

12:34 AM | lien

--------------------

© 2004 Christian Mistral